Joaillier Créateur Horloger

diamants montés sur argent

Le diamant

Présentation

Le diamant est un minéral composé de carbone et est l’un des matériaux naturels les plus durs. C’est également la pierre précieuse la plus recherchée, notamment en joaillerie, en raison de la beauté de son brillant. Celle-ci est due à son indice de réfraction élevé et à son grand pouvoir de dispersion. Bien que chaque diamant ait son propre éclat, la taille experte par un diamantaire permet d’améliorer sa brillance. La taille d’un diamant est donc un critère fondamental pour en évaluer la qualité.

La masse (ou le poids) d’un diamant, mesurée en carats, est le second critère d’évaluation. Un carat pèse 0,20 gramme. La valeur d’un diamant est plus que proportionnelle à sa masse. Ainsi, un diamant de deux carats aura plus de valeur que deux diamants d’un carat chacun, car il sera considéré comme plus rare. Cependant, le poids d’un diamant ne garantit pas sa qualité, et un diamant plus petit, parfaitement taillé et possédant une couleur et une pureté particulières pourra avoir une plus grande valeur qu’un diamant plus important.

La couleur et la pureté sont en effet deux autres critères d’évaluation d’un diamant. Généralement, la couleur des diamants va du blanc transparent au jaune. Il existe néanmoins des diamants dits « fancy » aux couleurs plus diverses (bleu, rouge, vert…) mais ils restent extrêmement rares. Les diamants les plus rares et donc les plus convoités sont les diamants totalement incolores. La couleur des diamants est codifiée par un système de lettres indiquant le degré de transparence de la pierre. Dans l’ordre, on trouve le blanc exceptionnel + (lettre D), le blanc exceptionnel (lettre E), le blanc extra + (lettre F), le blanc extra (lettre G), le blanc (lettre H), le blanc nuancé (lettres I et J), le blanc légèrement teinté (lettres K et L), et le blanc teinté (lettres M à Z).

La pureté des diamants est le dernier critère d’évaluation de leur qualité. En effet, les diamants contiennent des inclusions ou impuretés (auparavant appelées « crapauds » en France) plus ou moins visibles à l’œil nu. Le degré de pureté fait là encore l’objet d’une codification. Du plus purs au moins purs, on trouve les diamants IF (pour Internally Flawless), puis les VVS1 et VVS2 (Very Very Small inclusions), les VS1 et VS2 (Very Small inclusions), les SI1 à SI3 (Small Inclusions), et enfin les diamants I1 à I3 (Imperfect).
En résumé, on dit qu’un diamant est évalué en fonction des 4C : cut (taille), color (couleur), clarity (pureté) et carat (poids).

Jusqu’au 16e siècle, les diamants provenaient surtout d’Inde. Puis les gisements du Brésil ont été découverts, et à la fin du 19e siècle ce sont ceux d’Afrique du Sud qui ont commencé à alimenter les marchés occidentaux. Aujourd’hui, les principaux producteurs sont la Russie, le Botswana, l’Australie et la République démocratique du Congo. La production mondiale s’élevait à 173,5 millions de carats en 2005.

Le prix élevé des diamants est lié à leur coût d’exploitation. En effet, il faut extraire pas moins de dix tonnes de minerai pour obtenir un carat de diamant, ce qui explique la superficie très importante des gisements.

Si les diamants les plus beaux sont utilisés en joaillerie, ceux présentant des défauts trouvent également un débouché dans l’industrie. Leur dureté et leur conductivité thermique présentent en effet de nombreux avantages. La dureté du diamant en fait un matériau de prédilection pour la fabrication des machines-outils et des instruments chirurgicaux requérant une grande précision. La dureté du diamant est telle que la pierre ne peut être travaillée que par un autre diamant. C’est également le meilleur conducteur de chaleur et un très bon isolant, ce qui explique qu’il paraisse si froid au toucher.

Les diamants utilisés dans l’industrie sont souvent des diamants de synthèse. En effet, depuis que l’on sait que le diamant est constitué de carbone, des techniques ont été développées afin de le synthétiser. Mais les diamants de synthèse restent de petite taille et ne peuvent donc être utilisés en joaillerie. Ils ne sont destinés qu’à des applications industrielles.


Symbolique

Le diamant est connu depuis l’Antiquité pour son caractère indestructible. Le mot diamant vient d’ailleurs du grec « adamas » et « adamastos » signifiant indomptable, inflexible, inébranlable. Par extension, les Grecs lui attribuaient aussi une vertu anti-poison. En Inde, on lui conférait une dimension sacrée et spirituelle. Cependant, en Europe le diamant fut longtemps considéré comme une pierre maléfique. Il est vrai que les propriétaires de mines n’hésitaient pas à créer des légendes afin de dissuader les voleurs. Il fallut ainsi attendre le Moyen-Age pour que les rois et reines en ornent leurs parures.
Aujourd’hui, le diamant est devenu un symbole de pureté, de courage et d’engagement amoureux.

Accueil | Prestations | Bijoux | Montres | Pierres & matériaux | News | Contact | Mentions légales | © emma.satti 2014-2018